Émilie Dutil-Bruneau

Défi Machu Picchu 2016

Lorsque Émilie Dutil-Bruneau a offert ses services au Manoir de Montréal, elle ne pouvait s’imaginer que cela la conduirait en plein cœur d’une ville Inca mythique.
Nom de votre levée de fun
Défi Machu Picchu 2016
Recueilli pour
Manoir de Montréal
Montant recueilli
$10,000
Une nuit d'hébergement pour
les familles dans le besoin
64
« […] Émilie s’est sentie concernée lorsque le Manoir a décidé d’organiser un événement spécial pour souligner sa 35e année d’existence. »
Lorsque Émilie Dutil-Bruneau a offert ses services au Manoir de Montréal, elle ne pouvait s’imaginer que cela la conduirait en plein cœur d’une ville Inca mythique. La consultante principale en relations publiques à National aidait l’OMRM depuis huit ans par le travail bénévole que son entreprise effectuait. Comme elle est une fervente défenseure de la mission du Manoir, Émilie s’est sentie concernée lorsque le Manoir a décidé d’organiser un événement spécial pour souligner sa 35e année d’existence.

Le Manoir de Montréal a décidé de créer une campagne de financement particulière. En septembre 2016, 30 aventuriers recueilleront 300 000 $ pour le Manoir et se mettront en route pour le site historique de Machu Picchu. Triathlonienne, Émilie a tout de suite sauté sur l’occasion. « Les gens craignent généralement l’épreuve physique de la randonnée au Machu Picchu, mais ce n’est pas ce qui me préoccupe. J’ai plus de craintes au sujet des fonds que j’ai à recueillir… 10 000 $, c’est beaucoup d’argent », a répondu Émilie lorsqu’on lui a demandé si elle était nerveuse. Après avoir parlé de sa crainte de ne pas réussir à amasser les fonds nécessaires à Jacqueline Mallet, la directrice générale du Manoir de Montréal, celle-ci lui a répondu la chose suivante : « Vous avez trouvé votre épreuve personnelle. » Émilie a convenu qu’elle devait relever son propre défi.

Même si le voyage n’aura pas lieu avant plusieurs mois, Émilie a l’impression qu’il arrive trop vite, comme elle doit réussir à recueillir l’imposante somme. Pour y arriver, elle compte sur l’aide de sa famille, de son entourage et de son talent; Émilie est une photographe professionnelle. Sa première idée consiste à ouvrir un mini studio de photographie où amis et famille pourront être pris en photo pour 100 $. Ceux qui participeront contribueront au « Défi Machu Picchu 2016 ». Émilie se fie également au talent et au temps de son conjoint. Il est sommelier au Jelly Fish, un restaurant chic du centre-ville de Montréal où se tiendra une dégustation de vin pour des œnologues amateurs qui souhaitent appuyer la cause.

Le voyage sera organisé par Les Karavaniers, une entreprise de voyages d’aventure. Elle organisera l’expédition en entier, de la négociation avec les Sherpas et la fourniture des tentes, en passant par l’organisation du transport et la formation offerte aux voyageurs visant à leur montrer la façon de ne laisser aucune trace de leur passage. Pour l’excursion, les randonneurs devront être en bonne forme physique pour offrir une meilleure résistance en hautes altitudes.
Émilie Dutil-Bruneau
« Les gens craignent généralement l’épreuve physique de la randonnée au Machu Picchu […] J’ai plus de craintes au sujet des fonds que j’ai à recueillir… 10 000 $, c’est beaucoup d’argent! »
Le groupe arrivera à Cusco et passera trois jours dans la ville pour s’adapter aux niveaux inférieurs d’oxygène. « N’importe qui peut souffrir du mal de l’altitude, peu importe sa forme physique », explique Émilie, qui sait qu’elle n’aura pas le choix de passer par là. Les cinq jours de randonnée débuteront au Chemin de l’Inca, la fameuse route empruntée par ceux qui voyageaient d’une ville à l’autre à l’ère précolombienne. À la dernière journée de l’aventure, ils franchiront la porte du Soleil pour accéder à leur but ultime : Machu Picchu. « L’enfant en moi a l’impression qu’elle est en route pour Les Mystérieuses cités d’or », révèle Émilie en faisant référence à la série franco-japonaise animée de son enfance et à peine en mesure de contenir son excitation.

Des voyageurs de tous les âges et de tous les horizons feront partie de la même aventure qu’Émilie : des bénévoles du Manoir, des employés, des familles, de même que des athlètes qui étaient simplement touchés par la cause. Pour publiciser l’excursion, Émilie espère attirer l’attention des gens avant, pendant et après le périple au moyen d’un blogue. Elle y publiera les préparatifs, des entrevues avec tous les participants et des portraits des braves aventuriers, sans compter bien sûr, des photos de toute l’expédition.

Nous leur souhaitons force et courage et espérons qu’ils découvriront des trésors innombrables dans les Merveilleuses cités d’or. Nous avons bien hâte de voir à quel point leur expérience aidera plus de familles à demeurer ensemble.
Émilie Dutil-Bruneau
Inspirez-vous de ces Levées de Fun
Manoir de Terre-Neuve et Labrador
Course commémorative Andy Dunn
Manoir de Toronto
L'anniversaire de Maverick
Les Manoirs Ronald McDonald permettent aux enfants malades de demeurer près de leur famille et de recevoir les soins dont ils ont besoin pour guérir.
Notre cause