Abby And Sam 560

Parmi les nombreux besoins des familles d'enfant malade, il y a d'être entouré d'amis qui savent ce qu'on traverse.

Quand une famille apprend que son enfant est malade et doit être hospitalisé, sa vie comme elle la connaissait change du jour au lendemain. Bon nombre de familles doivent parcourir de grandes distances pour que leur enfant malade reçoive les soins que son état exige. Elles doivent quitter maison, famille, emploi et soutien de leur collectivité à un moment où elles en ont le plus besoin.

Peu importe d'où nos familles viennent, les Manoirs Ronald McDonald et les Salles familiales Ronald McDonald au Canada sont au service des familles, leur permettant de rester ensemble pour traverser cette période difficile de leur vie. C'est dans ce partage du vécu que surgissent les liens et les amitiés les plus soudés entre les enfants et leur famille. La recherche indique que dans un Manoir Ronald McDonald, les enfants tissent des liens d'amitié plus solides dans leur nouvel environnement que si la famille logeait à l'hôtel [1].

Dans un Manoir Ronald McDonald, les parents d'un enfant malade peuvent être ensemble, se parler et se confier l'un à l'autre sur le parcours de guérison de leur enfant, une complicité que seuls des parents d'un enfant malade peuvent atteindre.

La communauté médicale reconnaît le rôle joué par l'OMRM dans l'aide à combler les besoins sociaux des familles d'enfant malade : 73,4 % des administrateurs d'hôpital s'accordent à dire que leur Manoir Ronald McDonald a aidé les familles à obtenir un soutien social indispensable [2].

Natalia William et Emily Clarke, les meilleures amies du monde
à l'OMRM de Terre-Neuve-et-Labrador

Des amitiés et des liens se créent à l'OMRM, partout au Canada 



Kayla Ash et Christina Dingwell – OMRM de Terre-Neuve-et-Labrador 

Elles ont le même âge, sont nées dans la même ville, vont à la même école et luttent contre le même cancer, ensemble. Kayla Ash et Christina Dingwell sont originaires de Goose Bay, au Labrador, et toutes deux ont logé au Manoir Ronald McDonald de Saint-Jean, Terre-Neuve-et-Labrador (à plus de 1 500 km de la maison) en compagnie de leur papa pour être traitées à l'hôpital tout à côté.

Bien qu'originaires de la même ville, Kayla et Christina ne se connaissaient pas bien au début, mais leur expérience les a vite rapprochées.

« Ça aide vraiment de savoir qu'il y a quelqu'un ici qui comprend exactement ce qu’on vit, nous a confié Mike Ash, papa de Kayla. Elles ont toutes deux beaucoup appris l'une de l'autre pour gagner leur bataille. »

De son amitié, Christina nous a dit : « Nous avons commencé par regarder des films ensemble et à nous voir plus souvent. Kayla est vraiment une bonne aime. C'est bon de l'avoir ici, avec moi, d'ajouter Kayla. C'est bon de lui parler. Je peux lui parler de n'importe quoi. C’est une belle personne. »

Abby et Samantha – OMRM de Colombie-Britannique

Souvent, l'après-midi, vous trouverez Abby Cavanaugh et Samantha Frank ensemble à faire comme font tous les ados : se tenir ensemble, parler, rire et parfois être simplement là, les yeux rivés sur leur cellulaire.

Mais ce ne sont pas des ados ordinaires : Abby et Sam luttent toutes deux contre un cancer de la moelle épinière. Elles ont toutes deux subi une transplantation de la moelle épinière à moins de deux mois d'intervalle et sont rapidement devenues amies à l'OMRM de la Colombie-Britannique près de l'hôpital.

Abby a subi sa transplantation la première. Elle est pour Sam une source d'inspiration et de courage, elle qui craint perdre ses cheveux à cause du traitement. Quand Sam a vu Abby se promener dans le Manoir sans sa tuque, cela lui a donné le courage de retirer la sienne de plus en plus souvent.  

Abby Cavanaugh et Samantha Frank et leurs mamans, OMRM de la Colombie-Britannique

Malgré ce contexte de pandémie, les Manoirs Ronald McDonald continuent à trouver des façons de maintenir les familles ensemble en toute sécurité pour qu'elles s'entraident et s'appuient mutuellement. À London, à l’OMRM du sud-ouest de l’Ontario, les familles restent connectées entre elles à l’aide d’un tableau noir sur lequel elles peuvent partager des messages d’espoir et de soutien, même lorsqu’elles sont séparées.

La famille Bates – OMRM du Manitoba

« La pandémie a réduit le temps que les familles peuvent être en contact étroit les unes avec les autres, ou même partager un repas, mais elles sont ensemble pour traverser cette épreuve, précisait Wendy Galagan, présidente et chef de la direction de l'OMRM du Manitoba. J'irais même jusqu'à dire que leurs liens sont encore plus solides pour cette même raison. »

L'OMRM du Manitoba a récemment accueilli à nouveau les Bates qui, les premières semaines de la pandémie, avaient dû rentrer à la maison. Ils sont maintenant de retour et continuent à obtenir le soutien de l'OMRM.

« Depuis leur départ, certaines familles sont encore ici. Pour eux, c'est comme retrouver des amis », ajoutait Wendy.

La famille Bates, OMRM du Manitoba

[1] Les Manoirs Ronald McDonald contribuent à améliorer la qualité de vie des enfants et de leur famille. Sanchez et coll., 2014

 

[2] Points de vue de la direction des hôpitaux sur le rôle joué par les Manoirs Ronald McDonald. Lantz et coll., 2015

Aidez-nous à atteindre notre objectif de collecte de fonds pour nous permettre d'aider encore davantage de familles à rester ensemble afin qu'elles bénéficient d'un solide réseau de soutien en ces temps de crise.

Donnez maintenant!