La famille Conroy

La Famille Conroy

À mi-chemin au-dessus de l’océan Atlantique, Helen Conroy a senti que le moment de l’accouchement arrivait. Deux semaines plus tard, la famille Conroy accueillait son premier enfant à St-Jonh’s, à plus de 2 000 milles de la maison.
Nom de la famille
Les Conroys
A séjourné au
Manoir de Terre-Neuve et Labrador
Nuits passées
à l'OMRM
35
« Nous avons pu continuellement lui rendre visite tout en étant présents pour chaque décision à prendre, progrès réalisé et difficulté, et ce, jusqu’à ce que notre fils puisse être assez fort pour retourner avec nous en Irlande. »
Le 1er août, Helen et Killian Conroy sont monté à bord d’un avion de Dublin pour se rendre à New York et assister à un mariage dans la famille. Le plan consistait à passer trois jours agréables, avec amis et famille, avant de retourner à la maison à Dublin. Il s’agissait du dernier voyage de Helen avant la date prévue de son accouchement, soit le 15 octobre.
À mi-chemin, au-dessus de l’océan Atlantique, Helen a été obligée de se rendre à l’évidence qu’elle allait éminemment donner naissance à son enfant. Le pilote a reçu les instructions d’atterrir d’urgence à l’aéroport le plus près situé à Goose Bay, à Terre-Neuve-et-Labrador. Helen a réussi à se rendre à l’hôpital et les médecins et les infirmières ont confirmé que son état était stable. Elle a été transférée en ambulance aérienne au Health Science Centre de St-John’s, à Terre-Neuve-et-Labrador.
Le 12 août, au petit matin, Helen donnait naissance à un magnifique garçon d’à peine 3 livres et 12 onces et demie. Helen et Killian ont nommé leur fils Thomas St. John en l’honneur de la ville où il est né. Comme Thomas est né neuf semaines avant la date prévue, il a dû être placé dans un incubateur de l’unité néonatale de soins intensifs du Janeway Chidren’s Hospital où il pouvait être surveillé jour et nuit par le personnel dévoué. Une travailleuse sociale de l’hôpital a mentionné à la famille qu’elle pouvait séjourner au Manoir Ronald McDonald durant le séjour à l’hôpital de Thomas.
« Le personnel, les bénévoles et les donateurs du Manoir Ronald McDonald ont veillé sur nous pendant que nous étions très loin de chez nous. »
« Nous avons été impressionnés par les superbes chambres, l’hébergement et l’aménagement. C’est l’endroit idéal où demeurer pendant que son enfant est hospitalisé », mentionne Killian.
Le Manoir leur offrait confort et sécurité, à proximité de l’hôpital, durant les hauts et les bas du développement et la croissance d’un bébé prématuré. « Nous avons pu continuellement lui rendre visite tout en étant présents pour chaque décision à prendre, progrès réalisé et difficulté, et ce, jusqu’à ce que notre fils soit assez fort pour retourner avec nous en Irlande », poursuit Killian.
Après cinq longues semaines loin de chez eux, mais dans la ville magnifique de St-John’s à Terre-Neuve-et-Labrador, Thomas St. John a reçu son congé de l’hôpital.
« Le personnel, les bénévoles et les donateurs du Manoir Ronald McDonald ont veillé sur nous pendant que nous étions très loin de chez nous. On nous a offert un deuxième chez-soi de qualité au moment où nous en avions le plus besoin. Nous ne pourrons jamais redonner autant que ce que le Manoir Ronald McDonald nous a apporté. Nous en serons à jamais reconnaissants », indique Killian.
Faites un don pour aider plus de familles à demeurer ensemble
Faites un don
Lisez l'histoire d'autres familles
Manoir des province de l'Atlantique Salle Familiale, Halifax
La Famille Rumsby
Manoir de la Colombie-Britannique et du Yukon
La Famille Russell
Les Manoirs Ronald McDonald aident les enfants malades à demeurer près de leur famille et à obtenir les soins nécessaires à leur guérison.
Notre cause