La famille Durda

La Famille Durda

La famille Durda se souvient encore des soins et du soutien dont elle a bénéficié au Manoir Ronald McDonald, même après plus de vingt ans. Megan Durda donne aujourd’hui en retour en travaillant pour le Manoir Ronald McDonald du nord de l’Alberta.
Nom de la famille
Les Durdas
A séjourné au
Manoir du Nord de l'Alberta
Distance à parcourir de la maison
464 km
«Pour Val, le Manoir est devenu sa deuxième maison, où elle a pu avoir accès à un soutien moral, à du repos et à une véritable communauté.»
Val et Greg ont mis au monde Matthew Durda le 15 octobre 1983, à Grande Prairie, en Alberta. Enjoué et en santé, il a grandi avec l’amour et l’attention de sa grande sœur, Megan. Son père se remémore en riant à quel point ils étaient soulagés comme parents que Matthew ne leur ait pas fait subir les mêmes coliques que sa sœur.

Leur vie de famille était bien remplie et agréable. Matthew grandissait et se développait au même rythme que son amour des activités et du monde extérieur. Il était intelligent et avide d’apprendre, posait beaucoup de questions et demandait sans cesse des explications. Il se préoccupait beaucoup des autres enfants et semblait toucher le cœur de tous ceux qu’il rencontrait. Sa sœur et lui étaient très proches. Un lien de douceur et de gentillesse les unissait profondément. Matthew est devenu accro aux sandwichs au fromage fondant trempés dans le sirop d’érable de son grand-père. Il adorait aussi les beignes trempés dans le chocolat et les Hamburgers avec fromage de McDonald's. Et surtout, il se passionnait pour tout ce qui touchait à la WWF. Il possédait plusieurs figurines qu’il considérait comme ses superhéros et pouvait jouer avec elles pendant des heures.

Le 9 septembre 1987, Matthew et Megan se trouvaient chez un voisin à prendre des photos et à s’amuser pendant que leurs parents étaient chez le médecin pour recevoir les résultats des tests concernant la bosse qu’avait Matthew. Matthew avait le cancer. Deux jours plus tard, Val et Matthew ont pris l’avion pour se rendre à l’Hôpital pour enfants Stollery. Greg les a rejoints en voiture, tandis que Megan est demeurée auprès de ses grands-parents. Megan se rappelle qu’elle se sentait bien entourée et aimée et qu’elle savait que son frère était gravement malade.

« C’était un endroit bien plaisant. Vous pouviez oublier que votre frère était malade. Tout semblait normal. »
Durant les traitements de Matthew, Val a trouvé du réconfort au Manoir Ronald McDonald du nord de l’Alberta (MRMNA), à Edmonton. Le Manoir est devenu sa deuxième maison où elle a pu avoir accès à un soutien moral, à du repos et à une véritable communauté. Il a aussi permis à Megan de visiter son frère. Matthew sortait parfois de l’hôpital, et grâce au MRMNA, les deux pouvaient jouer ensemble et être simplement des enfants. Megan se rappelle avec enthousiasme la salle de jeu du Manoir, qui comptait plus de jouets qu’elle n’en avait jamais vus. Elle se souvient du sous-sol aménagé de jeux d’arcade et de se sentir privilégiée d’être invitée à jouer avec les autres enfants. « C’était un endroit bien plaisant. Vous pouviez oublier que votre frère était malade. Tout semblait normal. »

L’aventure de Matthew était marquée par plusieurs traitements de chimiothérapie et de radiothérapie. Les tubes et les injections par intraveineuse faisaient partie de son quotidien et ceux-ci faisaient initialement peur à Megan. Matthew, lui, semblait s’y être résigné très facilement. Sa maladie ne l’a jamais empêché de continuer à faire les choses qu’il affectionnait particulièrement. Il aimait toujours l’école et apprendre.

Au printemps de 1990, Matthew était en rémission. Les membres de la famille ont souligné l’événement en faisant bon nombre d’activités familiales normales : pêcher, camper, construire une maison de poupée et passer du temps tous ensemble pour faire le plein de souvenirs. L’automne de 1990 a toutefois amené avec lui une rechute, de même que la confirmation de ce que la famille craignait le plus : on ne pouvait plus rien faire pour Matthew. Megan a ressenti une grande panique, tout comme les autres membres de sa famille. Tous se sont mobilisés au soutien de la famille. Les familles et le personnel du MRMNA lui ont offert une présence et des soins constants. Megan se trouvait au chevet de Matthew lorsqu’il est décédé le 8 janvier 1991. Sa famille l’a serré très fort avant de lui faire ses derniers adieux. Elle est revenue au MRMNA en plein milieu de la nuit. Les familles et les gestionnaires du Manoir les attendaient, prêts à les réconforter et à leur offrir leur soutien. Megan est demeurée la tête sur les genoux de sa mère pendant que les conversations, entrecoupées de silence, se déroulaient autour d’elle. Elle a senti du réconfort et cela l’apaisait de savoir que ses parents en trouvaient eux aussi. Megan a maintenant grandi et a elle-même une fille. La petite Alexandra partage la même soif d’apprendre et la curiosité qu’avait son oncle Matthew. Megan travaille au Manoir et fait partie de l’équipe du développement du MRMNA à Grande Prairie.
Faites un don pour aider plus de familles à demeurer ensemble
Faites un don
Lisez l'histoire d'autres familles
Manoir de Toronto
L'Histoire de Bristol
Manoir de la Colombie-Britannique et du Yukon
La Famille Russell
Les Manoirs Ronald McDonald aident les enfants malades à demeurer près de leur famille et à obtenir les soins nécessaires à leur guérison.
Notre cause